Mon compte : S'enregistrer

Mes commandes

Votre panier est vide.

Opale

>> Famille(s) : silicates
Découvrir en photo :

Son nom viendrait du sanscrit “upala” qui veut dire pierre précieuse, ou bien du grec “opallios” et du latin “opalos”. Elle se distingue par des reflets irisés selon l’angle de vision, rappelant l’arc-en-ciel, qui ont donné le terme "opalescent". Gel de silice hydraté, elle ne cristallise pas.
Pline l’Ancien traite de l’opale, et c’est grâce à ses écrits que le nom latinisé de cette pierre "opalus” nous est parvenu.
En 1075, l’évêque de Rennes lui confère des pouvoirs spéciaux et, pensant que son propriétaire peut devenir invisible, la nomme “pierre des voleurs”.
Le roi Louis XI aurait fait couper les mains d’un lapidaire qui aurait brisé une magnifique pierre qu’il lui avait confiée.
Il faut dire qu’étant très fragile, devant être taillée avec d’extrêmes précautions, cette pierre se casse souvent au cours de sa préparation. De nos jours, dans les pays de culture anglo-saxone, elle reste la pierre symbolisant les fiançailles.
L’héroïne du roman de Walter Scott, Anne de Geierstein, qui connaît de terribles aventures, portait une opale et, l’ayant jetée à la mer, sa vie redevint paisible. Une rumeur se développa, répandue en France par l’impératrice Eugénie qui avait été impressionnée par la lecture du roman, prétendant qu’elle était maléfique. Elle fut interdite à la cour des tsars. Des diamantaires de cette époque propagèrent cette idée, sans doute parce qu’ils craignaient que leur client refuse de les payer s’ils la cassaient en la travaillant.
C'est la Reine Victoria qui en portant une opale d'Australie à son couronnement assura la promotion de l'opale d'Australie dans tout le Commonwealth.
Actuellement, des créations remarquables ont redonné à l’opale la place qu’elle mérite dans la joaillerie.
Ses couleurs sont extrêmement variables, vert, rose, orange vif (opales de feu), allant vers “l’arlequin” à la magnifique irisation.
La quincite est une opale rose découverte à Quincy-sur-Cher près de Bourges dans le centre de la France, sa coloration rose est due à des pigments d'origine végétale apportés par des algues lors de la formation de l'opale.
Le cacholong est une opale blanche appelée porcelanique car elle a l'aspect d'une porcelaine, dont la variété utilisée en bijouterie provient principalement d'une région proche de la rivière Kashgar dans le Xinjiang chinois. Sa composition se situe entre l'opale et la calcédoine voire le jaspe, et sa spécificité est qu'elle est très poreuse. La couche superficielle blanche d'un silex est constituée de cacholong et la présence de cette couche signifie que le silex ou la calcédoine a été exposé longtemps aux intempéries permettant la formation de cette couche de cacholong qui est ainsi un indicateur de son ancienneté.

Lieux d'extraction

Pendant des milliers d’années, les opales ont été recueillies près de Cervenitsa dans la vallée de la Vah (région de Dubnik, actuelle Slovaquie), mais les gîtes sont épuisés.
Désormais, on peut citer les États-Unis (Idaho, Nevada, Californie, Oregon, Alaska, le Brésil, le Honduras, le Mexique (où les Aztèques l’exploitaient et la montrèrent à Cortez), l’Éthiopie (régions de Shewa et Wollo), le Guatemala, l’Indonésie, le Japon, la Russie, le Pérou… et la France avec ses gîtes des Alpes-Maritimes (Biot) et de Quincy, près de Mehun-sur-Yèvre (Cher).
L’Australie recèle les principaux gîtes (Nouvelle-Galles du Sud : Lightning Ridge, White Cliffs, Victoria, Queensland, Australie méridionale : Coober Pedy, Andamooka).
La caractéristique de ces gisements australiens est qu'ils sont d'origine sédimentaire (comme le Brésil) alors que les autres gisements sont d'origine volcanique.
Depuis les années 70 : découverte des opales du Pérou, appelées aussi opales des Andes, elle sont bleues, vertes, jaunes, roses, translucides ou opaques et sans irisation, on les taille à facettes ou en cabochon.
Aujourd'hui en Ethiopie, des opales transparentes, translucides, avec des feux de toutes les couleurs, sont produites dans la région de Wollo.
Le cacholong provient principalement du Xinjiang chinois mais aussi d'Ouzbékistan, de Mongolie, d'Islande, d'Italie, de France dans le Var, d'Autriche, de République tchèque en Moravie...
Vois la carte des pays producteurs d'opale

Voir les photos des mines / autres photos

Utilisation en joaillerie

La taille des opales est très délicate.
L’opale de feu est taillées à facettes ou en cabochons, certaines ont des feux.
Seules les opales précieuses sont employées en joaillerie et les spécialistes distinguent toute une série de variantes :
Les opales communes : de nombreuses couleurs mais sans feux.
Les opales précieuses : opale noble ou arlequine (anciennement appelée orientale), avec toutes sortes de couleurs et des feux, dont les plus prisés sont les feux rouges.
L'opale hydrophane qui est opaque et devient transparente quand on l’imbibe d’eau, opale blanche, opale noire, matrix (avec des veines de la roche encaissante), opale d’eau (ou hyaline, transparente opalescente), girasol : qui est souvent trouble et laiteuse. On observe aussi des opales contenant des inclusions, comme l'opale dendritique, l'opale mousse...
Le cacholong étant une matière très poreuse qui absorbe tous les liquides est souvent traité pour l'empêcher de se tacher.
L'opale est la pierre anniversaire de la 14ème année de mariage.

Entretien et précautions au quotidien

C'est une des gemmes les plus fragiles : elle est sensible aux chocs, aux cosmétiques, aux savons, aux produits ménagers de nettoyage et il faut éviter de la garder en les manipulant, voire en se lavant les mains.
Montée sur une bague, il faut éviter les heurts, les rayures.
Elle s'entretient en la plongeant dans de l’eau aussi souvent que possible. Elle pourrait d’ailleurs rester sans discontinuer dans l’eau ! Sans humidité, l’opale finit par “mourir”, c’est-à-dire perdre son opalescence, ses feux, se craqueler. Elle se dépolit facilement.
En revanche les opales de la région de Wello en Ethiopie ne doivent pas être mise au contact de l'eau qui leur fait perdre leurs feux.
L’opale, contenant de 3 à 30 % d’eau, se déshydrate et peut se briser si elle est conservée dans un air très sec, d’où nécessité de la conserver à l’abri de la chaleur, dans une atmosphère humide. Les gemmologues prendront garde à ne pas vouloir mesurer son indice de réfraction, à cause de l'agressivité du liquide optique. Attention aussi à la chaleur de l'éclairage dans les vitrines des bijoutiers.

Gemmes approchantes

ammolite , pierre de lune , nacre

Lithothérapie culturelle et historique

Il faut noter que beaucoup de lithothérapeutes attribuent des propriétés spécifiques à chaque variété d’opale. Ainsi, l’opale commune aurait des effets calmants, apaisants, stimulerait la réflexion et favoriserait le sommeil alors que l’opale de feu régulerait les périodes de menstruation, aiderait la procréation féminine et faciliterait les accouchements, convenant surtout au chakra du Sexe en levant les inhibitions, en renforçant le désir…
On attribue à l’opale le pouvoir de favoriser le sommeil, les rêves amoureux. C’est la pierre de la tendresse, de la pureté des sentiments, de la fidèlité et de la confiance partagée.
L’opale noire supprimerait la peur du noir. Du fait de son irisation, l’opale constitue un lien entre nous et les divers “coloris” de la vie. Les Orientaux lui attribuaient la réunion des vertus de toutes les autres pierres, ce que le médecin et naturaliste Boèce de Boodt confirme au XVIIème siècle.
Symbole de l’amour tendre, de la confiance, de la pureté, elle initierait au potentiel lumineux de tous les phénomènes naturels et pourrait élever notre perception au niveau de ceux qui sont d’origine cosmique, à la lumière blanche qui se divise en sept couleurs qui se mélangent pour donner toutes les autres. Les couleurs dominantes indiqueraient les chakras auxquelles elles correspondent.
L’opale pourrait aussi nous faire ressentir nos désirs, nos besoins, nos faiblesses et nos bloquages, mais elle déclencherait aussi dans notre cœur un sentiment de joie, de satisfaction.
L’opale de feu semble jouer un rôle particulier en réactivant nos sentiments et en éclaircissant notre compréhension.
Elle correspond au signe des Poissons, du Cancer (l’opale très claire), du Sagittaire, du Verseau, du Scorpion (l’opale noire), du Bélier (l’opale de feu).

Imitations et traitements

Bien que l’imitation soit des plus malaisées, car l’opale ayant une source de couleur fixe de fond et une autre provenant de la réflexion de la lumière, on a quand même réussi à l’imiter. Au XVIIIèmesiècle, on se servait de verre teinté en bleu pâle d’apparence laiteuse que l’on culassait d’une étoffe de soie teintée. On a aussi pris des ailes de papillons, des plumes d’oiseau-mouche, de paon et aussi du verre ou de la résine. On l’imite aussi en insérant une couche de nacre entre un dôme de verre opalescent ou dans une résine.
L’opale laiteuse se reproduit en noyant des clinquants diversement colorés dans du verre opalescent. Le découpage d’une fine lamelle de la nacre d’une certaine coquille australienne, poli, doublé d’argent puis cimenté sur du quartz ou du verre produit un excellent effet.
L’opale de feu s’imite en utilisant une sorte de bakélite qui donne l’apparence d’une flamme ondulant en surface mais elle est bien moins dense. Il est difficile d’utiliser des liquides lourds de même indice de réfraction pour détecter les fausses pierres car l’opale naturelle est trop poreuse.
Il a été créé des doublets avec des opales très minces collées sur une opale commune ou un onyx ou un ciment noir pouvant donner l'illusion d'une opale noire. Des triplets ajoutent une couche supplémentaire, au dessus, cristal de roche, calcédoine translucide ou matière plastique dans les bassses qualités. Ces créations frauduleuses doivent être signalés sans ambiguïté.
De l’opale synthétique est fabriquée depuis les années soixante-dix.

Améliorations

Les opales qui craignent la déshydratation doivent être régulièrement immergées dans de l'eau.

Pierres historiques et légendes

Les opales célèbres : la plus grosse du monde, dite la Hongroise, pesait 2410 carats. L’une des plus belles, et aussi très grosse, encore conservée au Muséum d’histoire naturelle de Vienne, fut découverte dans le lit d’un ruisseau à Dubnik, en 1775, elle pèse plus de 600 grammes, mesurant 12 sur 5,7 cm.
Le Muséum d’histoire naturelle de New York expose l’une des plus grosses opales australiennes (50 x 15 cm) et la Smithsonian Institution de Washington en détient une pesant 155 carats.
Le Trésor britannique possède l’un des deux fragments provenant de la fracture d’une opale découverte à la fin du XIXème siècle dans le Queensland, elle pèse 250 cts et son irisation reflète du rouge, du violet, du vert, du pourpre. Le musée de Budapest possède la collection la plus complète d’opales de Dubnik : 366 926 échantillons, pesant au total 58 645 carats !
Le Muséum national d’histoire naturelle de Paris conserve une opale faisant partie des joyaux de la couronne et ayant appartenu à Louis XVIII. Deux pierres de grande valeur, l’Orphanus qui ornait la couronne du Saint Empire romain germanique et le Feu troyen (encore dit Incendie de Troie) de l’Impératrice Joséphine ont disparu.
Une très ancienne légende rapporte qu’à l’aube de l’humanité, sur un continent lointain, bien au-delà des mers, un arc-en-ciel déposa un dieu que ceux qui habitaient là reconnurent comme étant le créateur du temps des rêves. Or, un jour, sans prévenir et sans raison apparente, il s’en alla. L’arc-en-ciel disparut lui aussi mais à l’endroit où il avait touché le sol, les roches se transformèrent en pierres précieuses multicolores. Ce continent lointain devint l’Australie. La pierre précieuse aux multiples reflets irisés fut nommée opale.
Au Moyen Âge, on croyait que les voleurs qui en portaient une enveloppée dans une feuille de laurier devenaient invisibles.
Dans la Rome ancienne où on la considérait comme un porte-bonheur, un sénateur, Nonius, préféra s’exiler en Égypte où il mourut pauvrement, tout en ayant conservé sa pierre, plutôt que de céder une opale de la grosseur extraordinaire d’une noix que Marc-Antoine voulait lui prendre pour l’offrir à Cléopâtre.

Caractéristiques chimiques
SiO2 nH2O

silice hydratée

Caractéristiques physiques

Couleur principale : blanc

Autres couleurs : bleu, brun, gris, jaune, noir, orange, rose, rouge, vert, violet

toutes les couleurs existent dans beaucoup de nuances

Couleur du trait : blanc

Eclat : vitreux

Dureté : 5.5 à 6.5

Densité : 2.00 à 2.20

Clivage : aucun

Cassure : conchoïdale, esquilleuse

Propriétés optiques

Transparence : transparente, translucide

Réfringence : 1.430 - 1.450

Biréfringence : 0.000

Aucune

Doublage : non

Dispersion : -

Pleochroïsme : absent

Nombre de couleurs : 1

Spectre d'absorption : 700 - 640 - 590 - 400

Spectre de l'opale de feu

spectre réseau opale de feu

spectre réseau opale de feu

Fluorescence : variable

Blanc,bleu, brun, vert

Cristaux

Billes de silice dans un gel de silice

Autres informations

Signes du zodiaque : Taureau, Gémeaux, Cancer, Balance, Verseau, Poissons

Signes du zodiaque Chinois : Serpent

Mois : octobre

En vente dans nos boutiques
Voir toutes les offres
Correspondance
astrologique
  • Taureau Taureau
  • Gémeaux Gémeaux
  • Cancer Cancer
  • Balance Balance
  • Verseau Verseau
  • Poissons Poissons

Equilibre, tranquilité et harmonie pour ses signes associés. Opale de feu pour les Béliers, les Scorpions à qui elle apporte énergie et joie.

Signe astrologique Chinois :
  • Serpent Serpent

Elle lui apporte séduction, calme, intuition, le rend moins paresseux, volage, égoïste et dépensier. Elle le rend plus philosophe et l'aide à penser aux autres.