Mon compte : S'enregistrer

Mes commandes

Votre panier est vide.

La Haute Joaillerie éblouit la 27ème Biennale des Antiquaires à Paris

boucheron biennale 2014collier cartier biennale 2014Du 11 au 21 septembre 2014, quatorze grands joailliers se sont donnés rendez-vous à la 27ème Biennale des Antiquaires et de la Haute Joaillerie au Grand Palais à Paris.
 
Rien n’a été trop beau pour éblouir les quelques 90 000 visiteurs venus du monde entier pour admirer des modèles d’exception. Pierres fabuleuses, prouesses techniques, savoir-faire unique… Visite guidée.
Comme chaque année, la plupart des joailliers ont présenté une collection de bijoux imaginés autour d’un même thème.
 
 
 
cartier biennale 2014Cartier a choisi de revenir sur son histoire et sa réputation de « joaillier des rois et roi des joailliers » avec une collection intitulée « Cartier Royal ».
On y retrouve des pièces grandioses et imposantes rappelant les plus belles parures des grands de ce monde comme ce collier de diamants serti d’une somptueuse perle ayant appartenu à la reine Mary d’Angleterre.
 
 chaumet biennale 2014Autre maison, autre univers, Chaumet retranscrit l’eau sous toutes ses formes, du ruissellement de la pluie aux profondeurs océaniques. Saphirs, aigues-marines, lapis-lazuli et cristal de roche se mélangent à la perfection pour nous plonger dans un monde aquatique fascinant.
 
 
 
 chanel biennale 2014
 

piaget biennale 2014Chez Chanel, le style est très graphique et architecturé avec des formes géométriques dans l’esprit « Café Society » des années 1920. Les combinaisons inédites de pierres et de tailles sont comme un clin d’œil à l’audace de cette époque d’avant-garde.
 
Piaget, quant à lui, réinvente les seventies avec des mélanges très colorés (turquoise, jade, émeraude etc.) et psychédéliques symbolisant une certaine liberté revendiquée. Les bijoux sont modulables à l’envie et tout en mouvement. « Rêves d’ailleurs » est le thème de Boucheron, qui nous fait voyager aux quatre coins du monde, de la Chine à la Russie en passant par l’Inde. En s’inspirant de la faune, de la flore et de la culture des pays visités, Boucheron nous offre un panel de formes, de couleurs et de volumes incroyable.
 
dior biennale 2014van cleef arpels biennale 2014Dior redécouvre ses premiers amours avec une collection inspirée des robes des années 1950 de Christian Dior, tout en féminité et en drapé avec des pierres aussi raffinées que délicates comme les rubis, tourmalines et spinelles. Mais la palme de l’originalité revient sans contestation à Van Cleef & Arpels, qui a choisit l’univers magique du célèbre conte de Perrault « Peau d’Âne ». Un peu plus d’une centaine de pièces ont été réalisées pour l’occasion afin de capturer tous les éléments de l’histoire, naviguant ainsi entre féérie, nature et enchantement.
bulgarie biennale 2014Cette 27ème édition a définitivement mis en lumière l’émeraude. Gravée, brute ou taillée, simple ornement ou véritable talisman, elle se décline à l’infini au gré des inspirations. On la retrouve sous forme de perles chez Bulgari avec plus de mille carats d'émeraudes de Zambie répartis en deux rangs fixés par des serpents en diamants et rubellite.
 
Le collier Serpent de Cartier comprend deux émeraudes en poire de plus de 200 carats chacune, qui font partie des cinq émeraudes de Chivor. Enfin, au centre du collier « Fleur des Indes » de Boucheron scintille une émeraude gravée d’une fleur de lotus ayant appartenu à un maharaja moghol de la fin du XVIIème siècle.
 
Cette année, les pierres n’ont jamais été aussi somptueuses de part leur couleur intense, leur taille hors norme ou leur provenance légendaire. Parmi les plus extraordinaires, on a pu voir un saphir du Sri Lanka de 58 carats chez Bulgari, un spinelle rouge du Tadjikistan de 50 carats chez Cartier, une aigue-marine de 137 carats montée en pendentif par Wallace Chan et un diamant Fancy vivid blue de 5,25 carats chez Graff Diamonds. Outre les pierres, la tendance est à la manchette. Pas un joaillier n’a fait l’impasse sur ce bracelet aux mensurations démesurées qui constitue un fabuleux support de créativité.

wallace chan biennale 2014Chaque Maison a ainsi réussi à sortir son épingle du jeu pour célébrer comme il se doit le talent et la virtuosité des maîtres-joailliers. Il faudra dorénavant attendre deux ans avant de retrouver ce musée éphémère aux créations intemporelles.