Mon compte : S'enregistrer

Mes commandes

Votre panier est vide.

Jade

>> Famille(s) : amphiboles, pyroxènes, silicates
Découvrir en photo :

Au XIXème siècle, il fut démontré que ce que l’on appelait “jade” regroupait en fait deux minéraux distincts :
La “jadéite”, de la famille des pyroxènes est la plus dure et la plus rare, elle a une sonorité cristalline, sa couleur va du blanc au vert foncé, même lavande. Le jade impérial est une jadéite vert émeraude.
La “néphrite”, éclat gras, de couleur vert-épinard à blanc (appelée "graisse de mouton") est composée d’une amphibole calcique se classant entre la trémolite et l’actinolite et a un indice de réfraction et une densité plus faibles que la jadéite.
Ces deux pierres sont utilisées, en gemmologie, sous le seul terme de “ jade ”.
La "magnétite-jade" est le nom commercial d'un jade noir avec des inclusions de magnétite.
La chloromélanite est le nom d'une jadéite vert-foncé veinée de noir très riche en kosmochlore chromifère.
Le Maw-si-sit qui a été découvert en 1963 par Gubelin en Birmanie dans les mêmes gisements que le jade impérial, au nord-ouest de la Birmanie, est en fait une roche, un mélange de plusieurs minéraux dont jadéite, chromite, ureyite, symplektite, kosmochlore et natrolite et ses veines blanches sont constituées d'albite.
Le nom du jade viendrait du Maya “Yash” signifiant vert, ou encore de l’espagnol “piedra de hijada” ou du portugais “pedra de ijada”, la “pierre du flanc” car elle passait pour guérir les coliques néphrétiques.
Les hommes du Néolithique en ont fait des armes et des objets polis, la néphrite étant nommée “pierre de hache”. Les Chinois ont sculpté le jade (la néphrite), la pierre céleste, depuis plus de 2 000 ans avant J.-C.. Les Olmèques et les Mayas vouaient une grande vénération à la jadéite symbolisant l’éternité, l’immortalité... Ils en faisaient des bracelets, des bagues, des pendentifs, des boucles d’oreilles, des colliers, des statuettes offertes aux dieux. Après 1850, on a recherché les gisements qu’ils exploitaient et il semble admis qu’il n’y en avait qu’un seul de réellement important, celui du rio Motagua.
Marco Polo, à la suite de ses voyages à la cour de l’empereur mongol Kubilaï Khan (XIVème siècle), rapporte en Europe occidentale l’existence du jade. Malgré des interdictions, les Portugais sont les premiers à importer de la néphrite depuis la Chine au XVIème siècle. Les Espagnols rapportent ensuite de la jadéite d’Amérique du Sud.
Dans toute l'Asie il est symbole de chance et de santé, on l'offre dans toutes les grandes occasions : naissances, mariages, anniversaires, diplômes et même pour la signature de contrats professionnels.

Lieux d'extraction

Il existe une douzaines de gîtes de jadéite dans le monde, le plus important se situant au nord de la Birmanie.
Vient ensuite la sierra de Las Minas, dans la vallée de la Motogua au Guatemala, où les civilisations pré-colombiennes trouvaient le leur. Oublié, ce gisement fut redécouvert en 1973. Le gisement alluvionnaire n’est connu que depuis une dizaine d’années bien qu’il livre un très beau jade translucide, de couleur bleue à verte.
On peut ensuite citer le Japon (Omi-gawa et Kotaki-gawa dans la région de Niigata), le Kazakhstan, la Russie (Ketchpel dans l’Oural polaire dans les chaînes de Borus en Sayan occidental), les États-Unis (filons de serpentine de New Idria en Californie), l’Italie à Punta Rasciassa, dans la serpentine de Monviso dans les Alpes occidentales.
S’agissant de la néphrite, les gisements sont plus nombreux, les plus anciens se situant en Nouvelle-Zélande, dans l’île du Sud, appelée île de Jade, où elle a toujours été appréciée des Maoris, en Chine (région de Khotan, de Kashgar. Au XIXème siècle, Karl Fabergé a beaucoup utilisé une néphrite translucide à inclusions noires provenant de Russie. D'autres gisements se situant au Canada, (en Colombie-Britannique, qui produit 85 % de la production mondiale et qui vend à la Chine), en Australie (Tasmanie, Cowel), au Brésil, aux États-Unis (Wyoming, Alaska, Californie au sud du Carmel), en Nouvelle-Guinée, au Mexique, en Russie (près du lac Baïkal en Sibérie, la production étant exportée en Chine), à Taïwan, au Zimbabwe…
Voir la carte des principaux pays producteurs de jade

Voir les photos des mines / autres photos

Utilisation en joaillerie

Le jade sert à fabriquer des cabochons, des colliers, des bracelets, des pendentifs,de nombreux bijoux, des vases, des bols, des objets décoratifs et cultuels. C'est à Hong Kong et Taiwan que se pratique le travail du jade qui est exporté dans le monde entier.
En Chine, l’empereur, lors de la fête annuelle au cours de laquelle “il se séparait du monde”, montait sur un disque de néphrite vert-épinard d’environ 60 centimètres de diamètre, disque qui fut vendu à Paris en 1932. Le jade était pratiquement réservé à la famille impériale en Chine, il symbolisait l'éternité, on en glissait un morceau dans la bouche des défunts.
La jadéite "jade impérial", vert émeraude, translucide sur les bords, est la plus prisée.
Le maw-sit-sit qui n'est pas vraiment un jade mais une roche à base de jadéite chromifère est utilisé en bijouterie en cabochons ou pierres à facettes.
Le jade est la pierre anniversaire de la 12ème ou de la 26ème année de mariage.

Entretien et précautions au quotidien

Ne pas exposer à la chaleur, ni aux solvants car certains jades sont colorés artificiellement. La jadéite est sensible aux chocs brutaux et peut casser, la néphrite est beaucoup plus résistante, peu fragile et est très facile d'entretien. Les bijoutiers prennent garde à ne pas les exposer à la flamme du chalumeau sous peine de les voir blanchir.

Gemmes approchantes

émeraude , grossulaire , prehnite , pyrophyllite , serpentine , vésuvianite

Lithothérapie culturelle et historique

En Chine, Confusius avait entrevu les cinq grandes vertus du jade : justice, charité, sagesse, courage, pureté et c’est sans doute la raison pour laquelle il fut préféré entre toutes les autres pierres dans ce pays.
C’est une matière qui a un grand prix du fait de son rôle rituel et magique, incarnation terrestre du principe cosmique Yang et ce depuis au moins 4 000 ans av. J.-C. L’empereur devait en absorber durant les périodes de purification. Tous les objets du rituel étaient en jade et on en connaît des descriptions très minutieuses.
Le “ pi ”, un disque percé en son milieu symbolisait le ciel et le trou le foyer d’où émanaient toutes les influences. Le jade était aussi utilisé comme amulette lors des rites funéraires, sensé éviter la putréfaction des cadavres (un “ pi ” était placé sous le corps).
Le jade, au sens large, symbolise la droiture, la puissance, prédisposant au calme, à la tolérance, à l’harmonie, à la paix, assurerait l’honnêteté, la tempérance, la tolérance. Il dynamiserait notre développement émotionnel, nous décrisperait, apportant une sensation de satisfaction. Il prolongerait la vie.
Il a été décrit que le jade était sensé calmer les coliques néphrétiques (d’où le nom de la néphrite), agir sur les calculs rénaux et toutes les affection de l’arbre urinaire... il fallait le placer à l’endroit douloureux et le dégraisser tous les trimestres avec de la poudre d’os calciné. Il faut dire que tant chez les Chinois (qui en buvaient une pinte, pilé et dissous, mélangé à du jus d’herbes) que chez les peuples amérindiens, il était réputé pour ses vertus curatives et l’empereur Rodolphe II de Habsbourg en acheta un morceau pour 1 600 écus. Il était considéré à cette époque, lutter contre la goutte, les sciatiques, l’épilepsie, les morsures venimeuses.

Imitations et traitements

Il est imité avec du verre au plomb (bien connu des Chinois), du verre coloré ou rubassé, de la matière plastique, des porcelaines, des émaux… des doublets, des triplets à base de jade, des quartzites teintées, du jade amélioré par teinture artificielle.
Il faut noter qu’en Extrême-Orient, les jades décolorés, teints puis plastifiés sont courants dans le commerce. On a synthétisé des plaques de jade.
Le grossulaire massif africain est appelé "jade du transwaal" mais cette appellation est illicite.

Pierres historiques et légendes

Selon la légende, le dernier empereur aztèque, Moctézuma II, se réjouit, en 1521, de ce que “les diables d’Espagnols qui ont pillé tout l’or qui les a rendu fous” ne s’intéressent pas au jade, l’essentiel selon lui. Cette pierre sacrée des Sud-Américains provenait d’une région plus méridionale, la sierra de las Minas, dans le Guatemala actuel et peuplé alors par les Mayas. En effet, les envahisseurs n’attachaient de valeur qu’à l’or et à l’argent, estimant que ceux qui portaient du jade étaient des idolâtres qui furent torturés par ces fanatiques venus d’Europe.
La pièce la plus célèbre est un masque vert foncé de Tikal datant du Ier siècle av. J.-C.
Selon l’alchimiste chinois du IVe siècle, Koh Hung, “la pâte de jade se forme au sein des montagnes qui recèlent ce minéral. On ne la trouve qu’en des lieux escarpés et dangereux. Le jus de jade qui s’écoule de ces montagnes se coagule en une sorte de pâte après des périodes de quelque dix mille ans. Elle est fraîche et limpide comme le cristal".

Caractéristiques chimiques
jadéite : NaAl[Si2O6], néphrite : Ca2(Mg,Fe)5[Si4O11]2 (OH)2

silicate d'aluminium et sodium pour la jadéite et silicate de magnésium, calcium et fer pour la néphrite

Caractéristiques physiques

Couleur principale : vert

Autres couleurs : blanc, brun, jaune, noir, orange, rose, violet

souvent différentes nuances de couleurs mélangées

Couleur du trait : blanc

Eclat : gras

Dureté : 6.0 à 7.0

Densité : 2.90 à 3.40

Clivage : aucun

Cassure : esquilleuse, irrégulière

Propriétés optiques

Transparence : translucide, opaque

Réfringence : 1.600 - 1.660

Biréfringence : 0.013

Nette bi-axe positif pour la jadéite. Mais bi-axe négatif pour la néphrite

Doublage : non

Pleochroïsme : absent

Nombre de couleurs : 1

Spectre d'absorption : 691 - 437

691 et 437 pour la jadéite et 589 pour la néphrite 509 difficile à observer

spectre réseau jadéite vert-clair

spectre réseau jadéite vert-clair

spectre réseau jadéite vert-foncé

spectre réseau jadéite vert-foncé

Fluorescence : variable

Seule la jadéite peut être faiblement flurorescente blanc-verdâtre

Inclusions : inclusions métalliques possibles pour la néphrite

Cristaux

La néphrite est un enchevêtrement de fibres d’actinote monocristallines d’où sa forte ténacité.

Système cristallin : monoclinique

Agrégats microcristallins massifs

Autres informations

Signes du zodiaque : Gémeaux, Lion, Balance, Capricorne

Signes du zodiaque Chinois : Rat, Bœuf, Tigre, Lapin, Dragon, Serpent, Cheval, chèvre, Singe, Coq, Chien, Cochon

En vente dans nos boutiques
Collier  Jadéite 1,680€ H.T.

Collier
Jadéite

1,870€ HT

Voir toutes les offres
Correspondance
astrologique
  • Gémeaux Gémeaux
  • Lion Lion
  • Balance Balance
  • Capricorne Capricorne

Il aide à être juste, honnête, modeste, à ressentir l'amour. Il porte-bonheur.

Signe astrologique Chinois :
  • Rat Rat
  • Bœuf Bœuf
  • Tigre Tigre
  • Lapin Lapin
  • Dragon Dragon
  • Serpent Serpent
  • Cheval Cheval
  • chèvre chèvre
  • Singe Singe
  • Coq Coq
  • Chien Chien
  • Cochon Cochon

le jade correspond aux 12 animaux ayant répondu à l'appel du Bouddha