Mon compte : S'enregistrer

Mes commandes

Votre panier est vide.

Echelle de couleur des diamants

La couleur des diamants est codifiée par les diamantaires et les laboratoires délivrant les certificats d’authenticité à l’aide de termes spécifiques ou de lettres… à quoi correspondent ces dénominations?

Le positionnement d’un diamant dans l’échelle des nuances de blancs ne peut être réalisé que par des spécialistes sous une lumière spécifique et uniquement pour des diamants non montés.

Selon les zones géographiques du monde les termes employés sont différents… pour simplifier nous utiliserons 2 des 3 principalement utilisées pour la vente de diamants :

La lettre de la classification du GIA « Gemological Institute of America » associée à la dénomination du CIBJO « Confédération Internationale de la Bijouterie- Joaillerie, Orfèvrerie », avec l’équivalent en classification scandinave dans le tableau ci-dessous.


Lettre code
GIA (Gemological Institute of America)
CIBJO
Standard Scandinave
D
Colorless / incolore
Blanc Exceptionnel +
River
E
Colorless / incolore Blanc Exceptionnel
River
 F Colorless / incolore Blanc Extra +
Top Wesselton
 G Near colorless / presque incolore
Blanc Extra
Top Wesselton
 H Near colorless / presque incolore Blanc Wesselton
 I Near colorless / presque incolore Blanc Nuancé
Top Crystal
 J Near colorless / presque incolore Blanc Nuancé
Crystal
 K-L Faint / légèrement teinté
Légèrement teinté
Top Cape
 

Les diamants codifiés par les lettres M et suivantes sont considérés “teintés” voire jaunes et ne peuvent être qualifié de « blancs ».

Lorsque un diamant possède une nuance de couleur franche : jaune, rose, rouge, bleue… on quantifie l’intensité de sa couleur par les termes : « Fancy Light », « Fancy », « Fancy Intense » et pour la couleur la plus accentuée « Fancy Vivid » auxquels on ajoute bien sûr sa couleur.

Il existe aussi des codifications particulières pour les diamants australiens de la mine d'Argyle qui est le principal producteur de diamants roses et cognac… et qui a créé sa propre codification, l’Argyle Scale.

La couleur d’un diamant est aussi influencée par sa fluorescence : les éclairages riches en ultra-violets de type « néon » ou lumière du jour en montagne stimulent les diamants fluorescents et modifient leur couleur. On classe donc les diamants dans une échelle allant de « aucune fluorescence » à « très forte fluorescence ».

En conclusion : l’œil humain non entrainé ne peut apprécier que des groupes de nuances de couleur… c’est pourquoi on parle souvent de diamant incolore ou blanc, presque incolore ou blanc nuancé, légèrement coloré… et l’influence de la forme et de la qualité de la taille qui conditionne son éclat entre aussi en jeu pour orienter le plaisir de l’heureux acquéreur!