Mon compte : S'enregistrer

Mes commandes

Votre panier est vide.

Diamants célèbres : le Penthièvre, un diamant en héritage

Exposé au Château de Chantilly, le Penthièvre est un diamant de taille ovale, de couleur jonquille, présentant de nombreuses inclusions et pesant approximativement 10 carats.

Son histoire est intimement liée au déclin de la monarchie française. Contrairement aux autres diamants célèbres, il ne fut l’objet ni de complot, ni d’intrigue et fut simplement transmis de génération en génération.
 

Il doit son nom au Duc de Penthièvre, Louis Bourbon, dernier héritier légitime du Roi Soleil qui le possède jusqu’à sa mort en 1793. Epargné par un décret ordonnant l’arrestation des Bourbons et la confiscation de leur biens, publié peu après son décès, le Penthièvre passe aux mains de sa fille, Louise Marie Adelaïde de Bourbon, dont il honore la dot lors de son mariage avec le Duc d’Orléans rebaptisé “Egalité” en référence à ses convictions libérales qui ne le sauvent pas de la guillotine des révolutionnaires. La Duchesse de Bourbon donne naissance à 6 enfants, seuls deux atteignent l’âge adulte dont Louis Philippe le dernier roi de France. Suite au chaos politique, Louise s’exile en Espagne et voit ses biens confisqués. À son retour en 1814, elle récupère une partie de ses richesses dont probablement son diamant jonquille qui figure dans l’inventaire des joyaux de sa belle fille, la reine Marie Amélie (femme de Louis Philippe), rédigé le 25 novembre 1839 par Constant Bapst alors joaillier de la couronne. Constant Bapst note la présence d’une “épingle d’un brillant jaune monté à corbeille et estimé à 10 000 francs”, épingle de nouveau mentionnée dans l'héritage du Comte de Paris lors de sa mort en 1894. Le Penthièvre revient alors à son fils Philippe, Duc D’Orléans, qui en aurait fait don au Duc de Guise.

Le Penthièvre fait partie des trésors volés dans la Tour des Gemmes du musée de Condé le 12 octobre 1926 et retrouvés le 20 décembre de la même année. Depuis il n’a pas quitté le musée de Chantilly où il peut être admiré sur une monture exceptionnelle en or et argent composée de 685 autres diamants, réalisée par l’expert-joaillier Maurice Seror.

Description: https://mail.google.com/mail/u/0/images/cleardot.gif