Mon compte : S'enregistrer

Mes commandes

Votre panier est vide.

Diamants célèbres : le Florentin, le dernier diamant

film le dernier diamant, le florentinUn diamant légendaire, le « Florentin », est à l’honneur cette semaine avec la sortie du film “Le Dernier Diamant” qui raconte les péripéties d’un cambrioleur en liberté surveillée sur le point de faire le plus gros coup de sa vie : le vol du « Florentin ». Une vente aux enchères, des intrigues, des rebondissements composent le scénario qui n'est pas sans rappeler l’histoire mouvementée d’un diamant dont l’origine reste hypothétique et la fin incertaine.
 
Appelé tour à tour le « Florentin », le « Toscan », le « Grand Duc de Toscane », ce diamant jaune pâle de 137,27 carats, taillé en double rose avec 126 facettes sur neuf côtés aurait en premier appartenu à Charles le Téméraire-Duc de Bourgogne. Selon la légende, ce dernier aurait donné trois diamants à tailler au célèbre lapidaire Lodewyk van Bercken dont le Florentin qu’il aurait porté durant la bataille de Nancy où il trouva la mort en 1477. Un homme aurait ramassé la pierre et la prenant pour du verre l’aurait vendu pour un florin à un prêtre….
 

L’histoire reconnue du « Florentin » commence par son appartenance à la famille des Médicis à Florence en 1665, il est décrit par Jean Baptiste Tavernier dans son livre Les Six Voyages de Jean Baptiste Tavernier: “ Le diamant du Grand Duc de Toscane pèse 139 carats, il semble pur et est facetté, sa couleur rappelle celle du citron.”. Selon l’explorateur, le « Florentin » est le plus gros diamant d’Europe connu à l’époque et sa taille ressemble à celle des diamants indiens… Ce qui discrédite sa possible appartenance à Charles le Téméraire. Quoi qu’il en soit le « Florentin » quitte le Grand Duché de Florence en 1743 pour habiller la couronne impériale de François 1er d’Autriche. Il reste la propriété des Habsbourg jusqu’à la chute de l’empire d’Autriche-Hongrie au lendemain de la première guerre mondiale. La famille impériale s’exile en Suisse et confie en gage le « Florentin » alors monté sur une broche au joaillier Alphons Sonderheimer par l’intermédiaire du Baron Steiner de Valmont qui disparaît en 1922. Depuis le « Florentin » demeure introuvable, aurait-il été retaillé?

Deux diamants ont éveillé des soupçons et pourraient provenir de ce diamant jaune taillé en double rose: le premier nommé “Shah d’Iran” en forme coussin de 99,52 carats apparaît en 1923 aux Etats-Unis et proviendrait du trésor de Delhi, le second de 81,56 carats connu sous le nom de « Grand Duc de Toscane » fut mis aux enchères par Christie’s à Genève en 1981.

Le « Florentin » aux multiples facettes et appellations, continue de nourrir l’imaginaire collectif. Dans « Le Dernier Diamant », le réalisateur Eric Barbier mélange sentiments amoureux et braquage... Et si la suite de l'histoire du « Florentin » nous était contée.