Mon compte : S'enregistrer

Mes commandes

Votre panier est vide.

Diamants, rubis, émeraudes : joyaux du trésor de Naples

mitre de San Gennaro du Trésor de NaplesLe Musée Maillol à Paris accueille jusqu’au 20 juillet 2014, les plus beaux ouvrages et joyaux de la ville italienne regroupés sous le nom de trésor de Naples. Cette richesse honore le saint patron de Naples, San Gennaro, qui protège la cité et ses habitants des épidémies et des éruptions volcaniques.

San Gennaro fut un évêque qui mourut en 305 près de Pouzzoles, il fut condamné pendant la persécution de Dioclétien. Selon la légende, il a accompli des miracles et son sang contenu dans des fioles se liquéfia pour la première fois un jour de mai au début du IVe siècle. Si les Napolitains ont commencé à collecter des richesses depuis 1305 date à laquelle Charles II d’Anjou fit don d’un buste reliquaire en or et pierres précieuses, c’est le 13 janvier 1527 qu’un contrat exceptionnel fut établi entre les habitants et leur saint patron mort depuis 2000 ans et que débuta la construction de la chapelle de San Gennaro destinée à abriter le futur trésor.
 
 
Les Napolitains de l’époque s’engagent et par la même engagent leurs descendants à constituer un trésor unique qui compte aujourd’hui 21 610 chefs-d’œuvre dont la valeur dépasserait selon certains experts celle de la richesse de la Couronne d’Angleterre ou des Tsars de Russie. Le miracle de liquéfaction du sang de San Gennaro a inspiré beaucoup d’écrivains dont Alexandre Dumas qui relate cet épisode dans le Chapitre XIX de son oeuvre Le corricolo.
 

archange Gabriel en argent massif du Trésor de Naplescroix du Trésor de Naples avec émeraudes de ColombieLa plupart des pièces liturgiques présentées au Musée Maillol ce printemps ne sont pas exposées de façon permanente à Naples et certaines sortent de leur écrin pour la première fois. Les chefs-d'oeuvre qui composent le trésor ont été commandés par des souverains, des papes et réalisés à Naples par des artisans connus tels que Giuseppe Sanmartino et Lorenzo et Domenico Antonio Vaccaro. La collection comprend 54 sculptures dont celle de l’archange Gabriel (1691) en argent massif signée Gian Domenico Vinaccia.

La chapelle et son trésor appartiennent à la Députation, instance laïque fondée en 1601, qui est dirigée par dix représentants de la noblesse et deux du peuple. La Députation a permis d’éviter que la ville ne soit influencée par des mouvements intégristes religieux comme l’Inquisition et qu’elle n’en subisse les conséquences désastreuses.

L’exposition au Musée Maillol propose aux visiteurs de découvrir le trésor dans un contexte historique relaté par les peintures de Lucas Giordano, du Dominiquin, de Micco Spadaro et de Francesco de Solimena. La pièce maîtresse du parcours est le collier de San Gennaro constitué d’un assemblage de dons faits entre le XVIIe et le XIXe siècle par des souverains à l’exception des boucles d’oreilles en perles fines et diamants placées au sommet qui ont été données par une femme du peuple qui échappa en 1884 à une épidémie de Choléra. Juste à côté de ce collier trône le Mitre de San Gennaro réalisé en 1713, il est décoré de 3 326 diamants, 164 rubis dont un surnommé “la lave du Vésuve” pour sa couleur rouge intense et de 198 émeraudes constituant la plus belle collection d’émeraudes colombiennes au monde.